BUTLLETÍ AL·LERGO-POL·LÍNIC

Végétation en ville :
Guia d'informació sobre les plantes amb pol·len al·lergènic

 

Diari pol·línic
Segueix l'evolució dels teus símptomes i de la quantitat de pol·len al diari pol·línic

 

OpenHealth
Intensitat de les manifestacions al·lèrgiques

Mis à jour le 19 avril 2019

Il ne faudra pas cacher les oeufs de Pâques près des bouleaux...

Les pollens de bouleau continueront de gêner les allergiques durant ces prochains jours ensoleillés avec un risque de niveau élevé à très élevé en Ile de France, dans la région Centre, dans la région Bourgogne-Franche-Comté et dans la région Grand-Est du côté de Reims et Nancy. Sur le reste de la France, les allergiques seront un peu plus tranquilles avec un risque de niveau très faible à moyen. Les personnes allergiques au pollen de bouleau doivent rester sur leurs gardes et suivre les traitements prescrits par les médecins.

Les pollens de chêne sont présents sur quasiment toutes les régions. Le risque d'allergie lié à ces pollens ne dépassera cependant pas le niveau moyen.

Les pollens de graminées gagnent du terrain et se retrouvent sur tout le territoire. Le risque d'allergie est actuellement faible à localement moyen mais progressera petit à petit dans les semaines à venir pour bien gêner les allergiques à partir du mois de mai.

Enfin, les pollens de platane, de peuplier, de saule et de charme disparaissent du ciel français et ne perturberont plus les allergiques.

          
Le bouleau et son pollen

Revenir en haut de la page